2003

Plafond autoportant 5 m : est-ce réalisable ?

 Plafond autoportant 5 m : est-ce réalisable ?

Le plafond autoportant peut s’avèrer un choix économique, car ce type de structure se distingue par ses excellentes performances en matière d'isolation thermique et acoustique. Bien qu'il soit une solution pratique, certains ménages hésitent encore à faire la pose d’une ossature de 5 mètres dans leur pièce.

Nous vous invitons à lire cet article pour mieux comprendre les atouts d’un plafond autoportant ainsi que les conditions et les étapes d’installation dans une maison.

Plafond autoportant : principe et avantages

Un plafond autoportant est composé des plaques de plâtre fixées sur une structure métallique, qui est conçue de rails et de montants PRÉGYMÉTAL. Les rails peuvent être installés sur deux murs porteurs en vis-à-vis de la pièce ou du couloir et les montants s'emboîtent à l’intérieur de ces rails.

Si vous envisagez de rénover votre intérieur, notamment le plafond d’origine qui présente des dégradations, il est préférable de choisir une structure autoportante de 5 mètres.

En effet, le plafond autoportant se révèle particulièrement avantageux lors d’une rénovation où l’ossature du plafond est détériorée ou peu solide, rendant impossible l’utilisation de suspentes. Il constitue également le choix idéal lorsque vous avez un plafond chauffant à l’étage supérieur, car il élimine le risque de transpercer les tubes.

En d’autres mots, cette solution de rénovation est spécifiquement adaptée aux pièces nécessitant une hauteur sous plafond à abaisser. Elle s’avère également la meilleure alternative pour les installations détenant un petit plénum. Sa simplicité de mise en œuvre permet de gagner un temps considérable tout en offrant d'excellentes propriétés en isolation thermique et phonique.

De plus, cela facilite l'incorporation d'un isolant thermique et/ou acoustique dans le plénum (c’est l’espace situé entre le plafond existant et le plafond autoportant). Par ailleurs, ce type d’ossature autoportante permet de créer un espace technique pour le passage des gaines d’aération et des câbles électriques.

Toutefois, il est important de savoir que sur le plan de l'isolation acoustique, le plafond autoportant ne protège pas des transmissions sonores latérales, en laissant passer les bruits par les cloisons et les murs porteurs. Il est donc nécessaire de prendre en considération ce point lors de votre choix.

Le montage d’un plafond autoportant de 5 mètres se fait d’un mur à l’autre et ne requiert aucunes suspentes pour fixer la structure. En effet, tout l’ensemble de la charge est maintenu par les rails périphériques et les montants. Cette technique de pose garantit une mise en place solide et efficace de l’ossature autoportante.

Tous les équipements nécessaires pour l’installation sont disponibles dans les magasins et en ligne. Leur coût de vente peut varier en fonction de la superficie de la pièce à rénover. En d’autres termes, cette solution reste la plus économique en la comparant à d’autres matériaux disponibles sur le marché.

Comment se déroule l’installation d’un plafond autoportant ?

La pose d'un plafond autoportant de 5 mètres s'effectue en trois étapes essentielles. Il est primordial de respecter attentivement toutes les instructions du fabricant pour réussir les travaux.

Etape 1 : Déterminer le type des montants PREGYMETAL

Pour réussir l'installation d'une structure autoportante de 5 mètres, il est essentiel de déterminer en premier lieu, le type de montant PREGYMETAL approprié. Concernant cela, deux possibilités s’offrent à vous : vous aurez le choix entre une portée simple et une portée accolée. Pour le deuxième cas, il est nécessaire de rassembler les montants en nombre en utilisant la méthode d'aboutage.

Le tableau ci-dessous présente les portées maximales des montants, soit la longueur maximale pour le plafond autoportant (une seule plaque de BA 13). Celle-ci dépend également de la distance entre les deux murs ou cloisons ainsi que du poids des plaques et de l'isolant.

Les chiffres présentés dans le tableau sont calculés pour des montants espacés à 50 cm, et pour un isolant éventuel de 3kg/m². Elles peuvent varier en fonction du type de plaque utilisée.

Etape 2 : fixer les rails

Cette deuxième étape d’installation d’un plafond autoportant 5 mètres consiste à fixer les rails. Pour ce faire, les spécialistes recommandent d’utiliser des accessoires de même taille que les montants précédemment sélectionnés. Par ailleurs, il est conseillé de laisser un espace de 60 cm entre les points de fixations des rails et les murs du logement. Toutefois, il est judicieux de demander des conseils à des professionnels en la matière afin de garantir une meilleure fixation.

Etape 3 : installer le plafond autoportant

Après avoir fixé les rails, il est le temps de passer à la pose de la structure autoportante. Pour commencer, vous devrez visser chaque extrémité des montants avec une vise adaptée. Puis, vous devrez arranger les plaques en formant un angle de 90° avec le support. Ensuite, utilisez une autre vis pour fixer les plaques et renforcer la solidité de l’ossature. 

Enfin, la pose d’un plafond autoportant de 5 mètres peut être complexe pour les bricoleurs non chevronnés. C’est pourquoi, il est fortement recommandé de faire confiance à des spécialistes ayant les compétences requises pour réaliser ce type de travaux et d’assurer une installation rapide et de qualité.

FAQ

0972101919 09 72 10 19 19 devis rideau metallique Devis gratuit