qu’est-ce que le soudage sous gaz inerte (MIG) ?

09 72 10 19 19

Vous l’aurez compris, cette question ne s’adresse pas vraiment aux professionnels chevronnés qui manient le poste à souder MIG sur une base quotidienne. Si vous êtes un bricoleur averti et que vous souhaitez ajouter la corde du soudage à votre arc pour mener à bien des projets DIY chez vous, le soudage sous gaz inerte, plus connu sous les sigles « MIG » ou encore « GMAW », vous intéressera à coup sûr. On vous dit tout sur cette technique de soudage adaptée aux bricoleurs en herbe !

Comment fonctionne le soudage MIG ?

Le soudage MIG (pour Metal Inert Gas) a recours à l’électricité pour faire fondre puis assembler des pièces de métal afin d’aboutir à une soudure robuste, durable et relativement esthétique. Le soudage MIG utilise une certaine intensité électrique pour créer un arc entre un fil d’électrode et la pièce de métal à souder. L’arc fait fondre le fil, qui est ensuite déposé pour créer la soudure à proprement parler. Lorsque la chaleur est évacuée, le bain de soudure refroidit, se solidifie et forme un nouveau morceau de métal fondu : la soudure.

Tout cela se produit au niveau de la buse d’une torche MIG, un appareil portatif semblable à un pistolet de remplissage de carburant qui alimente simultanément le fil d’électrode et le gaz de protection inerte dans la soudure.

À quoi sert le soudage MIG ?

Le soudage MIG est tout particulièrement adapté aux travaux de petite taille et de volume relativement faible, principalement le soudage manuel qui a lieu dans et autour des usines et des ateliers de travail des métaux. Notons que le soudage MIG est vulnérable au vent et aux courants d’air, ce qui en fait plutôt une technique d’intérieur.

Bien que le soudage MIG soit plutôt une technique plébiscitée par les débutants et les bricoleurs occasionnels, elle reste très appréciée des professionnels de la ferronnerie ainsi que des garagistes, dans la mesure où elle permet une belle productivité. Les bricoleurs du dimanche apprécieront cette technique accessible et sécurisée (pour peu que l’on prenne les bonnes mesures de précaution) pour leurs travaux d’assemblage, de réparation et de rénovation dans un garage, un sous-sol ou encore une cave (avec un système de ventilation adapté). Le soudage MIG n’affiche pas la même courbe d’apprentissage raide et abrupte que l’on retrouve dans le soudage TIG ou encore le soudage traditionnel à l’oxyacétylène.

Le soudage MIG affiche d’autres avantages intéressants pour le bricoleur occasionnel : il s’agit d’une technique de soudage propre, compatible avec des passes longues pour évoluer à son rythme et qui fait très bien le boulot sur des métaux et alliages très différents, depuis l’acier doux (carbone) jusqu’au magnésium en passant par l’acier inoxydable (inox) et l’aluminium. On est donc sur une technique de soudage polyvalente qui vous épargne l’achat de plusieurs postes à souder différents pour satisfaire vos besoins en la matière, surtout si vous manipulez différents matériaux avec des épaisseurs très variables.

Quelles sont les limites du soudage MIG ?

Aucune technique de soudage (ou de brasage) ne saurait se targuer d’être parfaite pour toutes les applications, et le MIG ne fait pas exception. L’exemple classique des inconvénients du MIG serait une application agricole ou de construction où le soudage doit se faire sur place, au milieu d’un champ exposé, là où souffle le vent assez fort. Il est vrai que les pare-brise peuvent faciliter la chose, mais le soudage MIG reste la technique attirée des environnements contrôlés, notamment les ateliers et les garages.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter cet article sur les avantages et inconvénients du poste à souder MIG. Voici un petit résumé condensé des inconvénients du soudage sous gaz inerte.

  • Coûts de mise en place assez élevés pour les professionnels ;
  • Matériel nécessitant un effort d’entretien et de maintenance ;
  • Technique de soudage incompatible avec le plein air, surtout par temps venteux ;
  • Matériel imposant et difficilement portable.

Ajouter un commentaire

Noter *
Ce champs est réquis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Champs invalide

Champs invalide

Champs invalide

Astuces & Conseils

Volet roulant exposé au vent : comment le choisir ?
25 janvier

Volet roulant exposé au vent : comment le choisir ?

Vous habitez une région ventée et vous hésitez à faire poser des volets roulants sur vos fenêtres ? Rassurez-vous ! Cela est tout à fait possible. En effet, les stores répondent à une norme établie en fonction de leur résistance au vent. … Continuer la lecture de Volet roulant exposé au vent : comment le choisir ?

Volet roulant et domotique : un tandem à adopter d'urgence
24 janvier

Volet roulant et domotique : un tandem à adopter d’urgence

Commander à distance les systèmes de fermeture de sa maison est une pratique qui s’intègre de plus en plus dans les foyers. Le volet roulant ne fait pas exception à la règle et devient lui aussi un matériel connecté, manipulable … Continuer la lecture de Volet roulant et domotique : un tandem à adopter d’urgence

rideau métallique
8 février

Victime d’une arnaque en dépannage rideau métallique, quels sont mes recours ?

Bien souvent, la panne rideau métallique se produit à un moment où vous n’avez pas le temps de vous occuper de ce genre de problème. C’est tard le soir et vous avez envie de rentrer chez vous ou alors en … Continuer la lecture de Victime d’une arnaque en dépannage rideau métallique, quels sont mes recours ?