1631

Prix de pose du placo au m²

 Prix de pose du placo au m²

par NORAH publié le 26 Jul 2023

Le placo, également connu sous le nom de placoplâtre, est un matériau de construction composé principalement de plâtre. Il trouve diverses applications dans le domaine de la construction, telles que la création de cloisons, de faux-plafonds ou encore pour améliorer l'isolation des habitations. 

Le placoplâtre se présente généralement sous forme de plaques rectangulaires. Il est simple à utiliser, économique et écologique, ce qui le rend un choix populaire.

Il existe plusieurs catégories de plaques de placoplâtre, dont chacune ayant des caractéristiques distinctes et étant proposée à des prix variés. Nous faisons le point dans ce guide détaillé sur les éléments qui peuvent influer le coût du placo au m² et son prix de pose par m², pour pouvoir bien chiffrer le coût de vos travaux.

Quel est le prix de pose du placo au m² ?

Le prix de pose du placo est de 43€/m² en moyenne, avec une fourchette comprise entre 30€ et 50€/m² main-d’œuvre incluse. Par exemple, le tarif de pose du placo varie de 30€ à 50€/m² pour du BA13 tandis que celui du placo hydro va de 36€ à 60€/m².

  • Doublage du placo :  entre 40 et 70 euros au m² TTC.
  • Réalisation des joints : entre 10 et 20 euros au m² TTC.
  • Installation des cloisons : entre 35 et 65 euros au m² TTC.
  • Montage de faux plafond : entre 40 et 70 euros au m² TTC. 
  • Réalisation des finitions (lissage, ponçage, etc.) : entre 15 et 20 euros au m² TTC.

Bien que la pose de placoplâtre puisse être réalisée par soi-même, cela peut être complexe notamment pour les personnes non expérimentées. C’est pour cela, il est recommandé de confier les travaux à un plaquiste professionnel.

Quel est le prix du placo par pièce ?

Selon votre projet, il est essentiel de choisir le type de placo le mieux adapté à la pièce à laquelle vous souhaitez réaliser les travaux de pose des cloisons ou des faux plafonds en placoplâtre. Voici un aperçu sur le tarif moyen du placo en fonction du type choisi et de la pièce concernée :
 

Prix au m² TTC (pose non incluse) Prix au m² TTC (pose non incluse) Prix au m² TTC (pose non incluse)
3 euros; 7 euros; 5 euros 3 euros; 7 euros; 5 euros 3 euros; 7 euros; 5 euros
7 euros; 18 euros 7 euros; 18 euros 7 euros; 18 euros
6 euros 6 euros 6 euros

Vous cherchez des artisans compétents pour la pose de placo ? Ne cherchez plus ! Contactez METAL 2000 et recevez une offre sur mesure.

Pose du placo : les étapes à suivre

La pose du placo requiert d’avoir une grande précision et d’utiliser un matériel approprié. C’est pourquoi, mieux vaut toujours confier cette tâche à un plaquiste expérimenté. En choisissant de faire appel à un professionnel comme METAL 2000, vous bénéficierez des travaux efficaces et durables. Voici les principales étapes réalisées par nos artisans pour la pose du placoplâtre :

Installation de la structure 

Le plaquiste commence par mettre en place des rails métalliques qui soutiendront le placo. La réalisation de cette ossature est primordiale pour supporter les plaques de plâtre.

Réalisation des découpes 

Maintenant, il faudra découper soigneusement les plaques du placoplâtre aux dimensions requises pour s'adapter parfaitement à l'espace à couvrir.

Pose des plaques 

Après avoir découpé les plaques, il est important les poser sur les rails métalliques puis les visser en place.

Création des joints

Cette étape délicate consiste à lier les plaques entre elles à l'aide d'un enduit sous forme de bandes. L’artisan chargé des travaux doit intervenir avec une grande précision pour éviter toute démarcation visible.

Réalisation des finitions

Le plaquiste peut effectuer quelques finitions lors de son intervention. Cela peut impliquer le lissage des panneaux, l'application d'enduit supplémentaire, suivi par la pose d'un revêtement. Pour achever le projet, il est nécessaire de réaliser une couche d'accroche et deux couches de peinture.

Exemple de devis prix du placo au m²

Si vous envisagez de faire poser du placo chez vous, voici un exemple de devis qui vous aidera à estimer votre budget pour les travaux à réaliser.

Exemple : la pose du placo isolant intégré pour créer et renforcer les murs d’une pièce de vie de 30 m² : 

  • Le prix du placo proposé par le plaquiste engagé est de 17 euros le m².
  • Le coût des matériaux utilisés : 510 euros.
  • Le tarif de pose appliqué par l’artisan est de 20 euros le m², soit 600 euros au total. 
  • La pose de la nouvelle cloison a coûté 1110 euros TTC. 
  • Les finitions sont réalisées par soi-même pour faire des économies sur le coût de la main d’œuvre.

Quelles aides financières puis-je obtenir pour la pose de placo ?

La pose de placo peut vous permettre de bénéficier de plusieurs aides financières, dont :

  • La TVA à taux réduit (5,5 %) : cette aide est accordée si les travaux sont réalisés par un professionnel RGE et concernent l'isolation des murs intérieurs et des combles.
  • Les aides de l'ANAH : l'ANAH propose plusieurs aides financières pour la rénovation énergétique, dont MaPrimeRénov', qui peut couvrir jusqu'à 90 % des coûts des travaux.
  • L'éco-PTZ : l'éco-PTZ est un prêt à taux zéro qui peut être utilisé pour financer des travaux d'amélioration énergétique, dont la pose de placo.

Pour en savoir plus sur les aides financières disponibles, vous pouvez consulter le site internet de l'ANAH ou de l'ADEME.

Voici quelques conseils pour maximiser vos chances d'obtenir des aides financières pour la pose de placo :

  • Faites appel à un professionnel RGE : les professionnels RGE sont reconnus par l'État pour leurs compétences en matière de rénovation énergétique.
  • Réalisez vos travaux dans les règles de l'art : les travaux doivent être réalisés dans les règles de l'art pour que vous puissiez bénéficier des aides financières.
  • Conservez vos factures : conservez toutes les factures liées aux travaux pour pouvoir les fournir à l'organisme qui vous versera les aides financières.

En suivant ces conseils, vous pourrez augmenter vos chances d'obtenir des aides financières pour la pose de placo et réduire le coût de vos travaux.

Les éléments qui font varier le prix du placo par pièce

A côté du type de placo, il existe d’autres critères qui font varier le prix d’achat et de pose du placo :

  • Les travaux à entamer : l’installation d’une cloison amovible est plus simple que la réalisation d’un faux plafond en placoplâtre.
  • La superficie à recouvrir 
  • L'ajout d'un isolant pour améliorer l'isolation acoustique et thermique de l’habitation.
  • Les coûts annexes à prévoir 

Outre le tarif du placo et de la pose, d'autres dépenses peuvent impacter le budget des travaux. Il est donc important de prendre en considération les éléments suivants :

  • La réalisation d’un plan d’aménagement.
  • L'installation éventuelle d'une verrière dans le nouveau mur.
  • L’intégration de portes intérieures.
  • Le revêtement des murs ou de plafond (l’utilisation de la peinture, du papier peint, etc.) 

Les différents types de placo

Le placo est un matériau composé de construction qui se compose principalement du plâtre coulé entre deux feuilles de carton. Sur le marché, il existe une large gamme de placoplâtres aux caractéristiques différentes : 

Le placo BA13

Le placo BA13 permet de créer des cloisons et des faux plafonds. Les plaques sont disponibles en gris ou en blanc et simples à mettre en place. Il est également possible de les peindre en fonction de vos préférences.

 

Le placo BA13

Appelé aussi placo « Bords Amincis d'épaisseur de 13 mm », le placo BA13 est couramment utilisé en raison de son coût accessible et de sa polyvalence. Ce modèle standard du placo est adapté principalement aux pièces sèches des logements. Il n’a pas de caractéristiques techniques spécifiques et peut être appliqué sur une couche d'isolant phonique et thermique. 

Le placo phonique

L'efficacité de l'isolant phonique du placo est remarquable, permettant de réduire en moyenne de 50 % le bruit se propageant d'une pièce à une autre. Le placo phonique est couramment posé dans le salon, les bureaux ou encore dans les chambres à coucher, là où le calme et le confort acoustique sont particulièrement appréciés.

 

Il est spécialement conçu pour améliorer l'isolation acoustique des maisons. Le placo phonique offre la possibilité de réduire les bruits entre les différents étages (en installant ou consolidant un faux plafond) ou entre les pièces (en installant ou consolidant des murs). Grâce à sa composition intégrant un isolant phonique, ce type de placo parvient à limiter efficacement les nuisances sonores.

 

Le placo phonique

Le placo hydrofuge

Ce type de placo est spécialement conçu pour offrir une résistance à l'humidité. L’installation d’un placo hydrofuge permet de réduire le risque de formation de moisissures et des problèmes de condensation dans les pièces qui manquent de ventilation.

 

Le placo hydrofuge

Le placo hydrofuge est le choix idéal pour les pièces d'eau (la cuisine, la salle de bain, ou la buanderie).Toutefois, il faut savoir que ce placo a ses limitations et doit être utilisé exclusivement à l'intérieur des bâtiments. D’un côté esthétique, il est reconnaissable grâce à ses plaques de couleur verte ou bleue.

 

 

Le placo haute dureté

Les murs en placoplâtre haute dureté peuvent supporter des lourdes charges, pesant jusqu'à 60 kg par point de fixation.Cette résistance accrue permet d'accrocher des radiateurs, des étagères ou même du petit mobilier sur des cloisons fabriquées en placoplâtre.

 

Appelé également « placoplâtre renforcé », le placo haute dureté convient aux pièces où il est susceptible de subir des impacts. Ainsi, il est couramment utilisé dans les chambres d'enfants, les salles de jeux, les garages ou les ateliers. En plus de sa robustesse, le placo haute dureté offre une excellente isolation thermique et phonique grâce à sa densité élevée.

 

 

 

Le placo haute dureté

Le placo ignifugé

Ce type de placo agit comme une barrière de protection : il permet de limiter et de retarder significativement la propagation des flammes dans la pièce. Les plaques sont reconnaissables grâce à leur couleur grise ou rose. Le placo ignifugé se décline en deux catégories : le placo incombustible (M0) et le placo non-inflammable (M1), qui offrent une sécurité accrue en cas d’incendie, en évitant la propagation rapide des flammes.
 

Le placo ignifugé

Il s’agit d’un type de placoplâtre principalement conçu pour les pièces susceptibles d'être exposées à des flammes ou à de hautes températures. Les cloisons ou les faux plafonds en placo ignifugé sont couramment installés dans les pièces contenant des chaudières, des cheminées ou encore des poêles à bois. 
 

 

Le placo isolant intégré

Le placo isolant destiné à maintenir la fraîcheur, peut être utilisé pour la création des murs dans les pièces qui ne sont pas chauffées (un garage ou un cellier par exemple). Il est possible de choisir le type d’isolant contenu entre les plaques et de personnaliser ainsi l'efficacité de l'isolation en fonction des besoins spécifiques.

Le placo isolant intégré

Ce type de placo est une solution tout-en-un, ce qui facilite grandement les travaux. En effet, le placo isolant intégré se compose des plaques combinant à la fois le plâtre et une couche d'isolant. Il est disponible en différentes versions : certains modèles sont conçus pour atténuer les bruits, d’autres pour réguler la chaleur ou maintenir la fraîcheur.

 

 

 

 

Le placo cintrable

C’est un matériau technique très particulier, conçu spécifiquement pour créer des cloisons aux formes arrondies. Il permet de réaliser une séparation des pièces d’une façon originale. Particulièrement souple, le placo cintrable permet d’obtenir la courbure souhaitée : il suffit de l’humidifier à l’aide d’une éponge pour le rendre plus malléable.

le placo cintrable

Le placo de type BA6 est le plus utilisé pour la création de cloisons en placo plâtre d’une épaisseur de 6 à 7 mm3. Cependant, la pose de ce placo est assez délicate et requiert une certaine expertise. Il est donc fortement recommandé de faire appel à un plaquiste pour effectuer ces manipulations avec précision.
 

 

 

 

Le placo pliable

Le placo pliant présente l'avantage d’être peu encombrant, facilement maniable et capable de passer aisément dans des espaces étroits tels que les fenêtres, les greniers ou les escaliers exigus. En outre, il est simple à stocker et à installer. C’est le type du placo le plus apprécié pour les logements en milieu urbain et les petits espaces où la manœuvrabilité et la facilité de pose sont essentielles.
 

Le placo pliant, également connu sous l’appellation « placo pliable » constitue une solution pratique pour simplifier pour simplifier les travaux d'aménagement intérieur, tels que l’isolation des combles. Ce type de placoplâtre est conçu de manière à être replié sur lui-même, pour atteindre une dimension maximale de 130 x 60 cm. Lorsqu’il est transporté dans la pièce à aménager, il suffit de la déplier pour qu’il retrouve une hauteur d'environ 2.50 m

Le placo pliant

Prix du placo au m² : les critères à considérer

Il existe plusieurs paramètres qui peuvent varier le tarif du placo au m², notamment :

Le type de placo

Le type de placo utilisé aura un impact sur le prix au m², avec des écarts allant du simple au triple.

La qualité des matériaux

Un placoplâtre entrée de gamme ne résiste pas bien et ne dure pas longtemps, mais il est moins coûteux qu’un placo haut de gamme.

Le type de travaux 

La réalisation d'un faux plafond est une opération plus complexe que la création de cloisons, ce qui se traduit rapidement par des différences de prix pour les travaux.

La surface à couvrir

Le prix du placo au m² est directement lié à la taille de la surface à aménager.

Les travaux préalables

 Si le support qui supportera le placo n’est plus en bon état, il est nécessaire de prévoir certains travaux préparatoires qui coûteront des dépenses supplémentaires.

Découvrez notre expertise en pose de placo ! Contactez METAL 2000 dès aujourd'hui pour un devis personnalisé et gratuit.

0972101919 09 72 10 19 19 devis rideau metallique Devis gratuit